Article

Pourquoi les tests utilisateurs sont si importants ?

Par 31 juillet 2020août 25th, 2020Aucun commentaire

Ne vous a-t-on pas appris, dans votre tendre enfance que la précipitation n’apporte souvent rien de bon ? Aujourd’hui j’aimerais réintroduire ce vieil adage en vous expliquant pourquoi passer suffisamment de temps sur toutes les étapes du Design Thinking et notamment l’ultime phase de test utilisateur vous aidera à avancer plus rapidement sur vos projets à  long terme.

Le design thinking est un processus, pour ne pas dire un état d’esprit, créatif qui permet de répondre à des problèmes complexes de façon empathique. Il s’inspire bien évidemment de l’univers des designers et permet de générer des solutions qui répondent à trois enjeux principaux :

  • Être désirable du point de vue des utilisateurs 
  • Être faisable techniquement
  • Être viable économiquement 

Le test utilisateur est la dernière étape des 5 qui se succèdent lorsque l’on mène un projet de Design Thinking, il constitue un moment essentiel de votre projet qu’il serait impensable de négliger.

Méthode

La méthode du Design Thinking expliquée !

LIRE
claudio-schwarz-purzlbaum-bWvDu8i6AzU-unsplash copie

Qu’est-ce qu’un test utilisateur ?

Une fois votre solution envisagée et son prototype créé, le test utilisateur permet de savoir comment votre utilisateur se comporte avec la solution. Les retours que vous allez tirer de ces tests utilisateurs vous permettront d’améliorer, voire de radicalement changer la solution imaginée. Mais présenté dans notre précédent article, votre prototype n’étant qu’une version zéro de votre solution, vous devez garder en tête que c’est l’utilisateur final qui aura le dernier mot, et votre solution ne sera la bonne qu’une fois réellement validée sur le terrain. 

Pourquoi tester vous amènera loin ?

Le but du test utilisateur, en conditions réelles, par un panel représentatif, est d’observer votre persona cible en pleine interaction avec votre solution. C’est donc le moment-clé dans le développement du projet car vous allez potentiellement découvrir des aspects non identifiés de votre solution (encourageant pour la suite ou qui posent problème). 

C’est notamment grâce aux tests utilisateurs que vous pourrez découvrir si vous avez bien cerné les problèmes de vos utilisateurs, si votre prototype répond aux besoins et si toutes les fonctionnalités présentées sont utiles, compréhensibles et désirables. C’est également à ce moment-là que vous pourrez vous rendre potentiellement compte de vos échecs. 

“Tester, mesurez et optimisez. Découvrez ce qui fonctionne et faites en davantage”
– Seth Godin

À cet instant, même si cela peut être frustrant, il n’est pas encore trop tard pour reprendre les étapes du Design Thinking là où vous avez fait fausse route ! Vous êtes toujours en apprentissage, rappelez-vous qu’à ce stade votre prototype n’est qu’une version zéro de votre solution, vous pouvez donc l’améliorer sans que cela ne vous en coûte !

Les tests utilisateurs vous permettent donc d’en apprendre plus sur vos utilisateurs et sur votre solution. Ce qui permettra ainsi de disposer de retours suffisants pour l’améliorer et la rendre plus performante et efficace. On comprend ainsi pourquoi il serait impensable de vous précipiter sur le développement de votre solution sans passer par cette étape itérative : vous risqueriez d’investir du temps et de l’argent trop tôt sur le développement d’une solution mal optimisée ou peu pertinente.

Comment tester concrètement ?

Réaliser des tests utilisateurs efficaces requiert un peu de préparation en amont. Voici quelques conseils pour réussir avec succès cette étape.

1 – Assurez-vous que votre prototype soit fonctionne

Avant de vous rendre sur le terrain, vous allez d’abord devoir vous assurer que votre prototype est fonctionnel. Pour cela vous pouvez en équipe vous prêter au jeu du test afin de vérifier que les fonctionnalités de base sont présentes et que le parcours utilisateur fonctionne comme vous l’avez imaginé.

2 – Créez votre protocole de test en amont

Afin de ne pas perdre de temps, il est important de bien cadrer son test. Pour cela vous pouvez réfléchir aux questions suivantes : qu’est-ce qui va être testé ? (exemple : un prototype, une hypothèse, une étape, une fonctionnalité…). Qu’est-ce que vous voulez tester ? (exemple : le contenu, la forme, l’utilisation, le scénario…). Qui allez-vous tester ? etc. 

Vous devrez à ce stade, prendre le temps de construire une introduction brève et concise. En effet, les personnes à qui vous allez faire tester votre prototype ne sont pas forcément au courant de votre sujet d’études. Votre introduction permettra de mettre les testeurs en situation. Elle peut prendre diverses formes : mise en scène, dialogue, texte, flyer… 

Cette introduction a aussi pour but de mettre votre interlocuteur dans un environnement neutre où il peut vous dire en toute sincérité tout ce qu’il pense réellement de votre prototype.

3 – Définissez clairement les scénarios de vos  tests utilisateurs

Mener des tests utilisateurs demande de savoir où l’on souhaite aller et ce que l’on attend réellement de nos testeurs. Vous devez également vous poser les questions suivantes : qu’attendons-nous de la part de l’utilisateur et dans quel contexte ?

Préparer des scénarios en amont des tests utilisateurs, permets de fixer ce que l’on attend de ce testeur et dans quel contexte. Il est possible d’avoir plusieurs scénarios pour un même prototype. 

4 – Recrutez vos testeurs

Pour que vos tests soient les plus optimaux possibles les testeurs que vous allez recruter doivent représenter votre persona. Pour cela vous pouvez faire appel aux personnes que vous avez déjà sollicitées lors de la première étape de votre projet de Design Thinking : l’empathie et dont vous vous êtes inspirés pour créer vos personas ou des nouveaux recrus.

Il est intéressant de faire tester votre solution à toutes les parties prenantes afin d’avoir différents regards sur votre solution. Bien évidemment vous devez garder en tête que votre solution s’adresse à un persona, il doit constituer la majorité de votre panel de testeurs.

5 – Anticipez les ressources nécessaires


Afin de documenter les retours de vos tests utilisateurs pensez à vous munir d’une caméra, d’un enregistreur vocal, d’un appareil photo ou a minima d’un stylo et d’un bloc-notes. Comme lors de la phase d’empathie, il est recommandé d’effectuer les tests utilisateurs à deux. En effet, dans cette étape rien ne doit être laissé au hasard et une deuxième personne chargée uniquement d’observer de prendre des notes pourra apporter des informations que vous n’auriez pas remarqués concentré dans vos échanges.

6 – Documentez vos retours

Après les tests, il est important de mettre à plat les apprentissages.  Prenez le temps de relire vos notes et de récapituler vos observations au sein de vos équipes. Vous pouvez également remplir la fiche retour test qui vous permettra de vérifier les hypothèses que vous aviez formulées au moment de la préparation des tests.

Quelques conseils avant de vous lancer

  • Avant de commencer le test :  rappelez le contexte.
  • Notez et enregistrez vos interactions avec le testeur.
  • Ne pas faire, ni montrer à la place de l’utilisateur : laissez-le comprendre votre solution

Ne vous attachez pas à votre solution et à votre prototype mais au problème ! 

Car embrasser à bras le corps le problème vous aidera à rester motivé pour trouver la meilleure solution possible.

Prototyper, tester et itérer, voilà le cercle vertueux auquel vous devez vous attacher pour proposer la solution la plus désirable pour votre utilisateur. Comme une solution n’est rarement (voire jamais) parfaite du premier coup, tous les retours utilisateurs sont riches en enseignement ! Soyez donc prêts à améliorer votre prototype ou à le changer ! Et souvenez-vous, à la fin de la fable, la tortue qui gagne la course, pas le lièvre.

Nos formations

Découvrir nos formations !

EN SAVOIR PLUS

Souhaites-tu commenter cette publication ?

dix-neuf − onze =