DESIGN THINKING

Le design thinking est une méthode inspirée du mode de pensée du designer, qui permet de penser l’innovation et la gestion de projets innovants différemment, afin de créer des solutions à des problématiques réelles que rencontrent les clients ou les utilisateurs. 

Tu sais déjà ce qu’est le design thinking et tu envisages de te former à cette technique ? Zappe le texte explicatif ci-dessous et…

CLIQUE ICI

Quelle est la définition du design thinking ?

Définissons ce qu’est le design thinking avant d’aborder le sujet de la formation au design thinking. Le design thinking est une méthode inspirée du monde des designers, que les entreprises utilisent pour concevoir un projet d’innovation, centré sur l’utilisateur final. Nous allons un peu plus loin dans le détail de la définition du design thinking sur cette page. Cependant, avant d’être une méthode ou un processus d’innovation, le design thinking – appelé aussi pensée design – est avant tout un état d’esprit qui mène vers une innovation désirable, faisable et viable pour le client, l’utilisateur et l’humain.

  • Étape 1 : L’empathie (processus de compréhension de l’utilisateur/client).
  • Étape 2 : La problématisation (processus de mise à plat de la problématique).
  • Étape 3 : L’idéation (processus de créativité).
  • Étape 4 : Le prototype (processus de création de la solution).
  • Étape 5 : Le test (processus d’essai).

Si tous ces termes te semblent un peu abscons, tu peux visiter cette page que nous avons intitulée « design thinking pdf » et qui liste les termes du jargon propre au design thinking. Cette pensée design n’a pas pour principal objectif, comme on entend souvent, de produire des idées innovantes, mais surtout de répondre aux problèmes de vos clients/utilisateurs, d’une manière empathique et créative pour atteindre l’innovation ! Car pour trouver des solutions faisant preuve d’innovation, outre le besoin de créativité, il faut que ces solutions répondent premièrement à quelque chose de précis, de juste et qui pose problème dans notre société. Cette combinaison permet la production d’une solution innovante à impact (dans la société et dans le business d’une entreprise). C’est un peu le principe du design circulaire, par exemple. Vous entendrez souvent parler de méthodes comme le design thinking, agile ou la méthode lean startup dans les milieux en rapport avec l’innovation.

Pourquoi réduire le processus

design thinking en étapes ?

Tout simplement parce qu’il est très difficile de faire apprendre un état d’esprit à quelqu’un sans le cadrer un minimum pour expliquer la démarche. Cela pourrait s’apparenter aux mathématiques. Avant de comprendre à quoi va te servir de savoir calculer une tangente, on t’a demandé en classe de savoir la formule et la démarche théorique pour arriver à la calculer. Pour toutes les personnes qui utilisent quotidiennement le calcul de tangente, elles comprennent par application concrète, la raison pour laquelle elles ont appris théoriquement cette démarche à l’école.

En ce qui concerne le design thinking process, c’est pareil. Si on te disait qu’il suffit de penser comme ceci ou comme cela, pour beaucoup de personnes ce serait beaucoup trop déconnecté de leur réalité. Il a donc fallu théoriser cette manière de penser et cela s’est concrétisé par les étapes citées ci-dessus. Le principe étant d’aller au-delà des étapes et de s’approprier cette démarche pour qu’elle devienne un mode de pensée.

Quand le design thinking est-il apparu ?

design thinking formation

L’année 90 a été l’année de la diffusion de la pensée design. Une pensée inspirée du monde des designers et transformée en méthode par David Kelley en 1991, et enfin mise sur le devant de la scène par Tim Brown le CEO d’Ideo, la toute première agence de design thinking. À la base de cette méthodologie, il y a le designer. Il s’agit de comprendre sa façon de faire, de répondre aux problématiques en prenant en compte le facteur humain (client, utilisateur ou simple partie prenante), l’environnement et le contexte dans la conception de produits, services ou autres.

David Kelley s’est alors intéressé à la formation, à l’état d’esprit et à la vision du designer pour implanter ce processus dans n’importe quel domaine au sein des entreprises. Le but étant de permettre à quiconque d’innover dans son métier. Parce que n’importe quelle entreprise ou n’importe quelle expérience répond à une demande de clients ou d’utilisateurs, à la base.

Où la démarche design thinking

se développe-t-elle au fil des années ?

Après avoir connu une forte popularité à l’université de Stanford, mis en place par David Kelley avec notamment le ME310, cette méthode design thinking et le design plus généralement ont pris de l’ampleur. Beaucoup d’innovations sont sorties de cette université telles que le Nokia Ki’i ou le Future Blood Glucose Meters. La première agence de design thinking à mettre en pratique cette méthode d’innovation pour tous les corps de métier fût Ideo (Tim Brown). Ils ont développé la méthode et l’ont mise à profit dans des domaines aussi variés que le business, la santé, l’éducation ou encore le social, afin de générer des idées nouvelles, répondant à des besoins clairement identifiés.

La formation arrive en Europe et en France quelques décennies plus tard. Outre son mode de pensée, le design thinking prend petit à petit sa place dans des domaines d’expertise différents. En effet, la méthode encourage la collaboration de profils multidisciplinaires pour concevoir de nouvelles idées amenant à des produits et services viables, réalisables et désirables. Il peut s’agir de profils marketing, d’ingénieurs, de designers, de financiers, etc. Tous les services d’une entreprise sont potentiellement concernés. Si les salariés souhaitent faire évoluer leur mode de pensée et leur posture face aux problèmes rencontrés lors de leur quotidien professionnel, ils peuvent le faire de manière fructueuse en appliquant cette méthode.

Le processus peut en outre s’appliquer à n’importe quel secteur d’activité. En entreprise ou dans la vie privée. Cette démarche d’innovation permet de s’ouvrir au monde d’une manière inédite.

Quels sont les prérequis pour adopter la méthodologie ?

Pour adopter cette démarche et la pensée design dans son équipe/entreprise, il faut tout d’abord connaître la définition des termes utilisés. En effet, durant tes recherches tu as sûrement vu beaucoup d’articles, d’outils ou encore de formations ou d’ateliers qui utilisent leur propre jargon, ce qui peut vite poser des problèmes de compréhension. Connaître la définition des termes employés te permettra de mieux retenir la méthodologie.

Ensuite, il faut t’obliger à ne pas conserver tes œillères, tes préjugés ou encore les barrières que tu te crées toi-même. Il est essentiel de faire ce travail en amont pour recevoir de la manière la plus efficiente qu’il soit cette méthodologie design thinking.

Beaucoup trop de personnes viennent à nos formations, mais ne sont pas prêtes à accepter de changer de manière de penser ou de faire. L’esprit du design thinking est puissant, mais ne pénètre pas les esprits obscurs… Pour être réceptif, il faut chercher pourquoi tu souhaites te former, ce que t’apporterait le fait de changer de posture.

Pour finir, afin d’adopter cette méthode design thinking que nous décrivons plus en détail ici, il faut beaucoup de pratique, parfois pendant des années. Il n’y a que cela qui fonctionne véritablement: apprendre en faisant. Se tromper. Recommencer. Chercher. Jusqu’à ce que ce processus design thinking devienne quelque chose de quasi instinctif. Il ne s’agit pas de calquer cette méthodologie à ton travail habituel, mais au contraire, de te forcer à voir les choses sous un autre angle et de t’approprier la méthode et te faire ta propre expérience dans ce domaine, au fur et à mesure de tes projets. C’est la clé de voûte de cette pensée design.

Faut-il être créatif pour faire du design thinking ?

La créativité est une question de cerveau. Non pas de QI, mais de connexions et de création de passerelles dans votre cerveau entre des mots, des concepts et des images, notamment. Plus ces connexions sont nombreuses et variées, plus tu seras potentiellement créative ou créatif, car tu arriveras à créer des passerelles que d’autres n’envisageront pas spontanément. Tout est donc une question de gymnastique intellectuelle, de pratique et de persévérance. On parle de la créativité durant nos formations avec un chercheur en créativité & science cognitives !

Il faut être un minimum créatif pour proposer des idées.  Une idée en entraînant d’autres, c’est ce que l’on appelle rebondir sur des idées, et ça fonctionne. Tu penses que tu n’es pas créatif ? Nous pouvons sans doute y remédier en te donnant des astuces méthodologiques.

À qui le design thinking rend-il service ?

design thinking bootcamp

Les cas d’applications sont nombreux. Chacun peut intégrer la méthode au service d’une cause plus ou moins noble. Certains vont l’utiliser dans le marketing pour trouver des idées afin d’augmenter les ventes en répondant aux attentes des futurs acheteurs ; dans les ressources humaines pour améliorer l’expérience des employés dans l’entreprise afin de leur apporter un bien-être qui leur donnera envie de rester dans l’entreprise. Il y a d’autre cas d’application comme dans le monde hospitalier, dans le social, la politique, l’humanitaire, la recherche, l’écologie, l’éducation et bien d’autres domaines…

Cette méthodologie est au service des problèmes qui touchent la société. Elle permet de résoudre de la meilleure manière qui soit des problèmes variés. Nos formations te donnent les clés pour mettre cette méthode au service de ton entreprise.

Apprendre le design thinking fait-il de moi un designer ?

La pensée design est comme nous l’avons dit tirée de la méthode de travail et de pensée du designer. Cependant, nous ne prétendons pas faire en sorte que les personnes pratiquant cette méthode remplacent les designers. Nous souhaitons avant tout faire en sorte que n’importe qui comprenne ce qu’englobe le design, comment un designer fonctionne et communique, afin d’être plus à même de travailler avec lui. Si tu souhaites devenir designer, tourne-toi vers les écoles de design post-bac.

Pourquoi la notion d’utilisateur est-elle si importante ?

Parce qu’elle conditionne le travail d’un designer ou d’une personne développant un produit, un business, un service, etc. Il est impossible de créer quoi que ce soit, de la même manière que ce soit pour un enfant, un adolescent, un retraité, etc. Chaque personne a ses propres caractéristiques, comportements, désirs, qu’il faut prendre en compte pour que le produit ou service soit utilisé ou vendu comme tu le souhaites.

Tu n’es toujours pas convaincu ? Essaye donc de convaincre un adolescent d’utiliser un téléphone sans appareil photo.

Chaque utilisateur, chaque cible possède des codes, un comportement, des habitudes des goûts et des besoins distincts des autres. Il faut le savoir et ne jamais l’oublier !

Le design thinking, une histoire d’équipe !

La notion d’équipe ou de collectif est très importante au sein d’une entreprise. On parle de coopération, de partage de connaissances, de mise en commun des ressources et de collaboration au sein d’une équipe pluridisciplinaire. Plus les profils au sein d’une équipe sont variés, plus on peut répondre de manière juste aux problématiques à traiter. Du bon sens ? Oui, mais du bon sens que peu d’entreprises appliquent, en réalité.

Si tu as un projet, n’hésite pas à faire travailler ensemble des personnes qui travaillent sur le terrain et d’autres qui travaillent dans les bureaux. Chaque personne a un point de vue différent, façonné à partir de son quotidien professionnel. Pour créer un projet qui a du sens, la confrontation des points de vue est indispensable.

Pourquoi fait-on appel au design thinking ?

design thinking bootcamp

Pour résoudre des problèmes complexes

La démarche inclut une stratégie systémique permettant de résoudre des problématiques complexes, quel que soit le domaine. Fini l’idée simpliste selon laquelle il existerait une seule cause pour expliquer chaque problème. Nous adoptons une vision à 360° afin de prendre en compte l’ensemble des problèmes, des causes et des acteurs impliqués.

design thinking formation

Pour créer l’innovation pour l’humain

La méthode est particulièrement efficace lorsqu’on cherche à créer des innovations pour faciliter les usages, les comportements et la vie des utilisateurs. Que ce dernier soit un passager, un employeur, un client, un citoyen… Peu importe, il s’agit de rendre ses tâches plus simples, plus intuitives et plus fluides.

design thinking formation

Pour prendre des décisions rapides

Savoir prendre des décisions est quelque chose qui peut parfois devenir compliqué. Surtout quand celles-ci peuvent avoir d’importantes conséquences. En t’aidant à voir à 360° les problèmes qui t’entourent, nous t’aidons également à faire des choix qui ont davantage de sens.

design thinking formation

Pour augmenter les capacités créatives de chacun

Beaucoup de personnes pensent que la créativité est réservée aux artistes. Cependant, elle peut être bien utile pour trouver des solutions à un problème, de manière innovante (une solution à laquelle personne n’a encore pensé).

design thinking bootcamp

Pour mettre en valeur le potentiel de chacun

Entrer en empathie avec les autres, qu’il s’agisse d’un utilisateur ou d’un collègue de travail, l’intelligence émotionnelle est considérée comme l’une des 10 compétences à avoir en 2020 selon le World Economic Forum.

design thinking formation

Pour développer l’esprit critique

Être en désaccord avec les préjugés et les conclusions hâtives pour construire sa propre vision des choses est un bon état d’esprit. Cela permet de voir le monde sous d’autres perspectives, afin de trouver le bon angle d’attaque.

Le design thinking… comment ça se passe concrètement ?

On applique la méthodologie en suivant une ligne directrice composée de 5 étapes. Pour en savoir plus sur la méthode, clique sur le lien suivant.

LIRE MÉTHODE DESIGN THINKING
design thinking bootcamp

Entrer en empathie avec son utilisateur, le comprendre et connaître son comportement

Définir le problème qu’il rencontre par rapport à la problématique de départ

Penser une solution pour répondre à cette problématique liée aux spécificités de l’utilisateur

Produire un prototype de la solution afin d’aller la tester

Repenser sa solution en fonction des retours utilisateurs

Et si toi aussi tu te formais au design thinking ?

FFA est une école qui te forme par l’application directe des masterclass délivrées par nos experts (ethnologue, coach certifié, chercheur en sciences cognitives, designer, etc.), sur un projet réel. La formation te permet de repartir avec des compétences concrètes, que tu pourras mettre en application dès ton retour au bureau auprès de tes collègues ou clients grâce à notre module « acquérir la posture de facilitateur » ! Si le sujet t’intéresse, tu peux également consulter les articles publiés sur notre blog.

On te rappelle
avant la fin de la journée

Contacte-nous !

Les livres qui expliquent le design thinking ?

Pour en savoir plus sur la définition du design thinking, les cas d’applications concrets et les entreprises qui l’utilisent, nous vous conseillons de vous renseigner sur l’agence Ideo, l’Agence de Design avec un A majuscule dans ce monde. C’est la première agence de design apparue aux États-Unis qui a déclaré que si le Design était le principe de résoudre des problèmes en faisant preuve d’empathie (et non pas seulement de dessiner de jolis dessins), cela pourrait s’appliquer à n’importe quels domaines et entreprises : la vente, le marketing, l’éducation, la santé, la politique, etc.

Livre blanc gratuit

Le Design Thinking expliqué à ta grand-mère !

Avec plus de 200 téléchargements en seulement deux jours après sa mise en ligne, notre tout nouveau livre blanc design thinking fait l'unanimité dans la communauté ! Découvre enfin toutes les réponses à tes questions sur le processus.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT

N’hésite pas à lire les articles et livres de Tim Brown également, CEO de Ideo. De nombreux livres reprenant les étapes sont disponibles et traduits en Français. Ils te permettront de concrétiser cette démarche Design Thinking, de mieux appréhender la méthodologie en voyant ce que cela donne sur des exemples projets concrets. Un autre auteur très intéressant à mettre au centre de vos recherches est David Kelley, fondateur d’Ideo et du master ME310 à la d.school de Stanford. C’est lui qui a créé le processus Design Thinking, afin de démocratiser la pensée du designer accessible à n’importe qui.

De plus, la fondatrice de la French Future Academy, Dalila Madine, écrit régulièrement des articles sur l’intégration du design thinking dans les équipes et les entreprises afin de diffuser la pensée design aux yeux de tous.

Pour continuer sur le modèle américain, tu peux t’intéresser à Rodolf Faste, un designer pionnier dans la vision centrée utilisateur qui a mis à profit cette méthode notamment dans le domaine de l’éducation. De nombreux autres designers le suivront par la suite et s’intéresseront aux problèmes liés à l’éducation dans ce monde. 

Le jargon du design thinking

Mais avant toutes ces recherches, nous te conseillons de te pencher sur les définitions des termes particuliers, pour tout comprendre du monde du Design Thinking. Voici un aperçu de notre Jargon Design Thinking regroupant différentes définitions de mots de vocabulaire propres à l’innovation et à la pensée design. Nous espérons que cela t’éclairera sur quelques mots très régulièrement utilisés. Si tu souhaites en savoir plus, n’hésite pas à le télécharger dans notre ressourcerie !

À télécharger gratuitement

Le jargon du Design Thinking

Nous avons créé une sorte de dictionnaire comportant les mots les plus couramment utilisés dans un processus d'innovation Design Thinking. Tu y trouveras tous ces mots suivis d'une définition afin de mieux comprendre de quoi il en retourne.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT

B

Brainstorming: le brainstorming est une méthode de génération d’idées en quantité. Il s’agit d’une technique d’idéation massive. Elle permet de produire des idées en équipe plutôt que chacun dans son coin. Le tout de manière créative: pas de limites, pas de règles, juste des idées.
[Phase Design Thinking associée: Ideation].

C

Client: les clients sont les personnes à qui l’on va vendre ses solutions. Il ne s’agit pas forcément de l’utilisateur final. Il est important dans un processus Design Thinking de bien faire la différence entre les clients et l’utilisateur. On ne fabrique pas un produit ou un service pour son client (pas toujours du moins), mais bien pour ses utilisateurs.

Conception: la conception est le principe de passer d’un problème à une solution. La conception n’est pas seulement rattachée à la recherche d’idées, mais va jusqu’au prototype dans le principe de concevoir physiquement sa pensée lors de la recherche de solution. Il s’agit donc d’une démarche de la pensée: de la pensée abstraite vers l’élaboration d’un élément physique: le prototype.

Créativité: la créativité est le carburant du Design Thinking. Il n’y a pas de pensée Design sans elle. Elle alimente les différentes étapes du design thinking et permet aux participants d’avoir une pensée sans limites. 
[Phase Design Thinking associée: créativité].

Outils gratuits

La ressourcerie de la French Future Academy

Viens télécharger gratuitement nos outils Design Thinking afin de t'en servir dans tes projets. Il suffit de t'enregistrer et tu pourras accéder, imprimer et partager autant d'outils que tu le souhaites.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT

D

Designer: un designer est une personne qui a fait des études de Design (school of design), et qui est dans la conception d’éléments cherchant à résoudre des problèmes. Les designers existent depuis de nombreuses années et ont la particularité d’être des personnes créatives, prédisposées à faire preuve d’empathie envers les personnes pour lesquelles ils travaillent. Amoureux du travail d’équipe, les designers sont autant capables de penser les solutions que penser leur conception, aussi bien de manière esthétique qu’utilisable. Ils sont au service des utilisateurs.

E

Équipe: l’équipe à une place prépondérante dans le monde de la pensée Design, dans le sens où sans une équipe pluridisciplinaire, le Design Thinking n’existe pas. Au-delà du processus, son principe repose sur le partage des connaissances, l’intelligence collective et l’expérience de chacun. 

DÉCOUVRE LA NOTRE 🤗

Empathie: l’empathie est un élément fondamental dans les phases du design thinking, notamment dans la recherche terrain, recherche utilisateur. Le principe de l’empathie est d’être capable de comprendre quelqu’un sans pour autant être émotionnellement impliqué. C’est également le nom d’une étape, la première du Design Thinking. Le but de cette étape est de découvrir les utilisateurs de plusieurs manières que ce soit: par les interviews, l’immersion, l’observation, etc. En effet, la recherche terrain met en pratique des connaissances ethnologiques et sociologiques. C’est pour cela que nous faisons appel à un ethnologue dans nos formations au design thinking, afin que vous soyez formé·e·s au design thinking en bonne et due forme.
[Phase Design Thinking associée: Empathie].

Expérience: l’expérience est le principe de créer une atmosphère propre au produit, service que l’on propose qui permet de déclencher des émotions chez une personne, en utilisant ledit produit ou service. Cela est souvent mis en place en travaillant sur les cinq sens: le toucher, l’ouïe, l’odorat ou la vue. L’expérience permet de compléter un produit, ou le service pour que “l’expérience” de l’élément reste mémorable aux yeux de l’utilisateur.

H

Humain: l’humain a une place très importante dans les étapes de la pensée design, car c’est pour l’humain que l’on travaille et que l’on va trouver des solutions. L’humain représente à la fois les clients et les utilisateurs. Sa place est au coeur du processus, et il doit le rester à chaque instant de celui-ci.

I

Innover: le verbe innover évoque la mise en place de solutions qui sont à la fois viables économiquement, faisables technologiquement et désirables du point de vue de l’humain. On peut innover sans faire appel forcément à des moyens technologiques de pointes, mais en mettant en place dans ses solutions ces 3 piliers, fondateurs de l’innovation sociale.

Innovation: l’innovation, à la différence de la découverte ou de l’invention, c’est le processus qui met sur le marché des produits ou services nouveaux, qui répondent à des besoins existants. Des idées créatives peuvent innover sans même avoir recours aux nouvelles technologies ! Cependant, il faut faire attention à ce que cette idée soit faisable, désirable et viable.

S

Service: un service en design, aussi appelé design de services ou design d’interactions est une branche du design. Il s’agit de s’intéresser principalement aux éléments reposant sur la succession d’événements, d’actions et de résultats. Il peut ainsi s’agir d’interfaces pour des applications ou des sites web, mais il pourrait également s’agir d’événements, etc. Le but étant de créer des interactions précises et d’organiser l’information et les situations pour en augmenter l’efficacité, la perception et la qualité.

Solution: une solution est une réponse apportée au problème évoqué au début du projet, mise en place suite à la recherche terrain (aussi appelé recherche utilisateur). Une solution doit bien répondre au problème initial, sans en créer d’autres par sa mise en place. Pour atteindre l’innovation, cette solution doit être faisable, viable & désirable. 
[Phase Design Thinking associée: idéation & prototype].

P

Problème: les problèmes sont au centre de la démarche de la pensée design. Il s’agit d’éléments donnés par toutes les parties prenantes concernées par les problèmes, lors d’une recherche terrain, en équipe. Ils sont ensuite transformés en problématiques qui sont des questions à résoudre pouvant être résolues. Cela implique des difficultés à résoudre, pour mener à la création de solutions.
[Phase Design Thinking associée: problématisation].

Produit: un produit est un élément physique avec lequel on peut interagir. Exemple: une lampe, un téléphone, une télécommande. Les interfaces ne sont pas des produits.

Prototype: le prototype est la concrétisation physique de votre idée. Rien n’existe tant que je ne peux pas le voir. On ne peut pas faire tester une idée (seulement pensée), car si ce n’est qu’une idée, la personne sur laquelle vous allez la tester va se projeter dans un environnement qu’elle aura choisi, tout en suivant vos indications, mais qui peut être très différent de ce que vous aviez imaginé. Tester un prototype permet de montrer à la personne votre projet, ce que vous pensez mettre en place. Comme cela, vous partirez sur une base commune, propice à la discussion. 
[Phase Design Thinking associée: Prototypage].

T

Tim Brown: Tim Brown n’est presque plus à définir tellement il est connu. Pour lui donner une définition, Tim Brown est le CEO de l’agence Ideo. Il agit tel un consultant au service d’entreprises diverses du classement Fortune, telles que Microsoft, PepsiCo, Procter & Gamble ou encore Steelcase, pour ce qui est de la stratégie d’innovation à mettre au centre de leur projet.

U

Utilisateur: personne ou groupe de personnes faisant l’usage de quelque chose, que ce soit une expérience, un objet, un service, un système, etc. La notion d’utilisateurs peut-être totalement dissociée de la notion de “clients” (voir définition plus haut). 
Exemple: les utilisateurs d’ascenseurs ne sont pas forcément ceux qui les clients qui eux les achètent.

Télécharge gratuitement la synthèse ultra complète de ce qu’est le design thinking.

38 pages pour comprendre les enjeux de la méthodologie, expliqués par un designer de manière ludique !

« Par le jeu de questions/réponses, ce livre blanc te permet de mieux te préparer aux questions que peut susciter une telle démarche auprès de personnes ne la connaissant pas. L’usage d’un langage simple la rend par ailleurs plus humaine et donc intelligible. »