Etudes de casArticle

Projet Design Thinking – Comment lutter contre l’isolement et le manque de soutien durant une crise sanitaire ?

Par 9 septembre 2020novembre 26th, 2020Aucun commentaire
CONTEXTE

Notre première promotion du E-Bootcamp a commencé sa formation durant le confinement lié à la crise sanitaire. Ils ont eu l’opportunité de travailler sur un sujet d’actualité à la fois face au Covid-19 mais également face à une réalité sociale : l’isolement. 

La problématique a été proposée par un entrepreneur qui souhaite remettre du lien entre les personnes d’un même voisinage : entraide, prêt de matériel, soutien… que ce soit en ville dans des immeubles et des copropriétés conséquentes ou à la campagne.  

La problématique initiale : Comment pourrions-nous aider les gens en leur évitant de s’isoler et de se déplacer trop loin de chez eux ?

COMMENT ONT-ILS TRAVAILLE ?  

Pour proposer des solutions les plus adaptées à la problématique et aux besoins des usagers, les participants du E-Bootcamp #1 on mis en application la méthode du Design Thinking. Centrée sur l’utilisateur final, cette méthodologie (et état d’esprit) se déroule suivant 5 étapes :

  • l’empathie – se mettre à la place de la personne concernée 
  • la définition – trouver le réel problème 
  • l’idéation – trouver la bonne solution
  • le prototype – créer la solution concrètement 
  • le test – aller sur le terrain, tester et réitérer 
LA RECHERCHE SUR LE TERRAIN

La première étape de la méthode du Design Thinking est l’empathie. Elle est cruciale dans le processus, car elle permet d’aller à la rencontre des utilisateurs, des usagers et de comprendre leurs besoins, leurs problématiques, leurs envies. 

Dans le cadre de la phase d’empathie de ce projet, les profils interrogés ont été divers car tout le monde est le voisin de quelqu’un : peu importe qu’il y ai 1 mètre ou 200 mètres entre les deux habitations.

  • des personnes âgées et isolées en milieu rural 
  • des étudiants en résidence étudiante ou au Crous 
  • des couples sans et avec enfants
  • des personnes en télétravail 
  • des personnes étrangères résidant en France 
  • prescripteur de services (mairie, site collaboratif)

L’ENTRAIDE ENTRE VOISINS

  • Je veux créer une chaîne solidaire interquartiers
  • J’aime et je souhaite créer des connexions authentiques qui ont du sens
  • J’aimerais rendre des services et pouvoir en bénéficier en toute simplicité 
  • J’aimerais être capable de demander de l’aide en me sentant rassuré par l’autre
  • J’aimerais pouvoir prêter sans compter et sans me poser des questions

UN RETOUR À L’ESSENTIEL

  • Je veux aller vers l’essentiel, faire avec moins de choses
  • J’apprends à vivre autrement, dans le respect de soi et de la terre
  • J’apprécie d’avoir du temps pour ranger, trier, bricoler, cuisiner, jardiner, améliorer l’appart

#1 – COMMENT POURRAIT-ON RASSURER ANGELINA DANS LE BUT QU’ELLE DEMANDE FACILEMENT DE L’AIDE À SES VOISINS EN CAS DE BESOIN ?

 

Pour la première équipe, le constat suite aux interviews a été le suivant : avant même de pouvoir demander un service, un outil, ou un paquet de farine à son voisin, il ne faut pas en avoir peur. 

Face à cette problématique de peur à la fois par méconnaissance de l’autre et par timidité, l’équipe a cherché une solution qui permet de : 

  • connaître ses voisins 
  • se contacter facilement 
  • favoriser une vie de quartier, résidence ou immeuble

La solution s’appelle : Bon voisin ! 

etude de cas voisinage design thinking visuel

Il faut connecter les voisins entre eux et au moins qu’ils se reconnaissent comme une communauté de bons voisins avant d’envisager de se rendre service. 

Cette solution permettant à chacun de communiquer et socialiser à travers des événements et en ayant la possibilité de demander de l’aide ou de proposer des services via une application mobile réservée par immeuble ou quartier via un QR Code.

L’équipe a choisi de créer une application mobile accessible par QR code pour que les personnes qui habitent dans l’immeuble, la résidence ou la rue y ait accès. Cet accès restreint à une localisation précise permet de sécuriser la mise en relation. 

L’application regroupe plusieurs services pour répondre à un objectif : faire que les voisins se connaissent mieux pour pouvoir demander de l’aide en cas de besoin et ne pas avoir peur. Les fonctionnalités principales sont : le catalogue d’évènement, la messagerie instantanée et la boîte à idées. 

 

etude de cas voisinage design thinking visuel

#2 – COMMENT POURRAIT-ON ENSEIGNER / TRANSMETTRE LA CONSCIENCE ENVIRONNEMENTALE À DES ENFANTS DANS LE BUT DE LES RESPONSABILISER DÈS LE PLUS JEUNE ÂGE ? 

Par rapport à la problématique initiale, aux frictions relevées durant les interviews, la problématique de la cible semblait relever le problème le plus profond : le besoin de faire prendre conscience dès le plus jeune âge que l’écologie est importante et que l’on peut vivre sans forcément acheter tout le temps. 

La problématique du prêt d’objet qui tient à coeur au porteur de projet se trouve en aval de la problématique soulevée par l’équipe : l’éducation dès le plus jeune âge favorise les comportements d’emprunt et d’utilisation d’outils de seconde. 

La solution s’appelle Greenae. 

Greenae est une application mobile qui permet d’aller plus loin dans le développement de gestes écologiques au quotidien. Comme Greenae la tortue, laissez-vous guider par les conseils et les astuces de l’application. 

Cette application solidaire et durable à pour but de relier les personnes d’une même communauté autour d’un sujet fort : l’écologie. La mission est simple : grandir ensemble en respectant la planète.

etude de cas voisinage design thinking visuel

L’application mobile Greenae est riche en fonctionnalités : jeux pour les enfants, challenges en équipe, évènements locaux, conseils sur les bons gestes, articles, messagerie instantanée, les équipes, compteur de point et les classements.

etude de cas voisinage design thinkin

Notre 1e promotion du E-Bootcamp !

Notre première promotion du E-Bootcamp a réussi ce challenge à la fois social et écologique ! Malgré la distance, ils ont réussi à faire preuve d’empathie et de créativité pour proposer une solution à l’entrepreneur porteur du projet “Bon voisin”. 

Si vous souhaitez plus d’informations sur les E-Bootcamps, c’est par ici : https://frenchfutureacademy.com/formation-en-ligne/
Pour en discuter avec nous : https://frenchfutureacademy.com/contact/ 

Souhaites-tu commenter cette publication ?

cinq × un =