Articles

Pourquoi j’ai tout quitté en 2018 pour designer ma vie !

Par 9 janvier 2019 janvier 17th, 2019 Aucun commentaire

Je décide de tout plaquer

Avril 2018, c’est un tournant personnel et professionnel dans ma vie. 

 Je décide de tout plaquer : un job génial, des collègues supers, des responsabilités et mes 32 RTTS 😉 pour repartir à zéro. Pourquoi tout quitter alors que de l’extérieur tout semble parfait? Ce n’est pas ce dont j’ai toujours rêvé? Ne m’avait-on pas dit que je serais heureuse, une fois tout ceci obtenu ? Pourquoi alors à 30 ans, je suis en permanence « en recherche de sens » et de ce fameux « why »?

J’ai suivi mon instinct et ainsi tout plaqué pour me consacrer à l’éducation et ainsi donner vie à une école d’un tout nouveau genre, une école qui nous apprend à nous intéresser aux autres, au monde, aux problèmes d’aujourd’hui et de demain et à y faire face. Une école née de mes presque trois années à designer des projets et des produits, à résoudre d’innombrables problèmes qui m’entouraient sans jamais pourtant me demander si la vie que je menais était elle-même centrique par rapport à ce que je voulais vraiment. 

Il était temps de s’affranchir des règles

Il était temps que je m’affranchisse des règles classiques que notre société et nos parents nous avaient enseignés, à savoir celles de faire les choix les moins risqués et les plus raisonnables possibles. J’ai décidé de m’en affranchir et de designer ma propre vie et aujourd’hui d’en profiter pour vous livrer quelques tips issus du design thinking qui m’ont aidé. Comment ?

Je suis partie d’un constat simple et pourtant si enrichissant, à savoir que les grands design thinkers ne font pas que du design thinking, ils vivent du design. Tout comme eux, nous avons tout intérêt à appliquer les principes mêmes du design thinking à notre vie quotidienne, à s’en inspirer, à en vivre et s’en épanouir. Réfléchir en design thinker est à la portée de bien plus de gens que l’on ne le pense, nous permettant à un tout un chacun de résoudre plus d’un problème quotidien… Alors quand est-il de notre capacité à affronter l’un des problèmes les plus difficilement résolubles ? Celui de concevoir sa vie.

Cependant, il existe une grande différence entre planifier une vie et concevoir une vie. Nous connaissons tous des gens qui traversent leur vie comme si tout était déjà prédéfini : en passant par leur formation, leurs stages, leur premier boulot ou encore l’âge de leur retraite. Tout leur semble converger vers une sorte de mission sacrée. Mais rien ne fonctionne jamais comme prévu et, de toutes manières, s’il vous était possible de connaître le déroulement et la fin de votre vie, où serait donc le plaisir de vivre ?

Et si, plutôt vous réfléchissiez à votre vie en designer ? Comment ? En cristallisant votre vie dans un monde créatif, un monde où vous apprendriez à aimer ce que vous créerez tout en restant conscient des contraintes et des barrières de votre propre nature, un monde qui avance dans lequel vous développeriez chacune de vos facultés et où l’itération aurait toute sa place, un monde fait d’expériences, de découvertes et dans lequel, sans détours, vous pourriez ouvrir votre esprit et changer vos perspectives.

Êtes-vous prêts à designer votre vie en 2019 ?

Pensez à la vie comme à un prototype – Menez des expériences, faites des découvertes, et réitérez. Comme dans la vie pro, tout changement peut être réexaminé et modifié. N’ayez pas peur d’avancer !

Essayez des choses différentes – Si vous pensez à votre vie comme un prototype, vous devez essayez plusieurs hypothèses différentes jusqu’à ce que vous trouviez votre bonheur. Le prototypage est un élément fondamental du design et l’expérimentation est un élément clé du changement organisationnel et devrait également être un élément fondamental de la conception de votre vie.

Ne demandez pas « quoi ? », mais plutôt « pourquoi ? » – Au lieu d’accepter une contrainte donnée, demandez-vous s’il s’agit bel et bien de la bonne question à se poser et si le problème ne se pose pas ailleurs. Adoptez la témérité d’un designer, faites preuve de jugement et d’audace pour creuser et vous demander « pourquoi ». Car il n’y a rien de plus frustrant que de gâcher son énergie et sa créativité dans de mauvaises problématiques.

Recadrez vos problèmes – Il existe un certain nombre de biais cognitifs qui peuvent limiter notre réflexion et limiter nos choix. En effet, des études ont même montré que la manière dont nous définissons les problèmes peut jouer un rôle important dans le fait de trouver la solution. Recadrer nos problèmes nous permet d’appréhender les situations sous un autre jour et de proposer de bien meilleures solutions.

Soyez curieux ! – Le quotidien de la vie peut toujours nous mener à une amère cécité, une cécité qui peut nous empêcher de nous inspirer de détails passés inaperçus, de plaisirs manqués, ou d’importantes mises au dernier plan. Les designers observent. Ils observent l’ordinaire et trouvent dans cette banalité une grande perspicacité. Essayez de prendre l’habitude de vous arrêter une fois par jour pour observer et scruter un objet, un fait, une scène comme si vous étiez un détective. La curioisité est un point de départ fantastique. Einstein lui-même a déclaré qu’il n’avait aucun talent réel, à part une curiosité passionnée. Des études ont montré que la curiosité conditionne notre cerveau à tout apprentissage. Vivez de curiosité dès le départ !

Inspirez-vous des autres – Vos carnets ne doivent pas non simplement regorger de vos propres idées, mais également des idées d’autres personnes qui vous inspirent. Picasso était par exemple également connu pour avoir utilisé avec maestria le travail de ses collègues peintres comme la genèse de ses propres chefs-d’œuvre. Soyez aussi visuels, être visuel nous permet de regarder un problème différemment, de le rendre concret, proportionné, en contexte, de faire preuve d’imagination, de décision et de pragmatisme. Même si vous pensez ne pas savoir dessiner, faites-le quand même.

Trouver une multitude d’idées à vos problèmes – Tout comme vos problèmes, il faut challenger vos premières solutions. Ne vous contentez pas de la première bonne idée qui vous vient à l’esprit, ne saisissez pas la première solution prometteuse qui vous est présentée. Explorez différentes options, puis fixez une échéance pour que vous sachiez quand passer à autre chose. Les design thinkers recherchent des des solutions multiples qui peuvent se faire concurrence. La diversité des solutions crée toujours les idées les plus fortes. Ne vous arrêtez pas avant d’avoir exploré au moins trois idées qui vous passionneraient.

Sachez que c’est un processus – Nous apprenons tout au long de la vie, et concevoir votre vie s’inscrit parfaitement dans ce cadre là. Il n’y a pas de véritable objectif final – qui connaît donc le sens de la vie ? – et le résultat final est beaucoup moins important que la manière dont vivez votre vie. Focalisez-vous donc sur les moyens et non la fin, imaginez votre vie comme un danse et considérez-la comme un art dont vous jouissez et non comme une prestation que vous livrez.

Demandez de l’aide – Ne restez pas dans votre coin, vous avez besoin des autres pour vous aider à avancer dans le chemin que vous avez choisi. Rencontrez des personnes qui ont dû faire face aux même problèmes pour s’en inspirer.

Le résultat en vaut le prix à payer

Rien qu’au cours de la dernière décennie, le monde du travail a été totalement transformé. Pour beaucoup, ces changements représentent d’énormes défis, mais ils peuvent aussi offrir de grandes opportunités. La meilleure chose que nous puissions faire pour les nouvelles générations – et pour tout le monde en fait – est de leur donner les moyens de s’adapter à ces facteurs et de leur enseigner les compétences nécessaires pour le faire (????mon article sur le design thinking à l’école ). Le changement est présent et palpable dans toutes nos vies, plus ou moins intense, plus ou moins sporadique, mais toujours nécessaire lorsque l’on veut avancer. S’inspirer des principes mêmes du design thinking énoncés ci-dessus est, j’en suis profondément convaincue, une manne inestimable pour nous aider à modeler la vie que nous souhaitons avoir, à vivre la vie dont nous souhaitons jouir.

Se lancer dans un tel changement n’est pas facile tous les jours mais le résultat en vaut le prix à payer.

Avez-vous vous-même essayé de changer votre vie à un moment ou à un autre ? Je serais heureuse de pouvoir lire vos propres expériences et en apprendre : alors n’hésitez pas à me les partager en commentaire ci-dessous.

Je vous souhaite tout le meilleur pour que cette année vous permette de vous lancer sereinement, avec succès et créativité, dans le design de votre vie.

Imaginez-la comme un prototype : que changeriez-vous dans votre vie ?

Souhaites-tu commenter cette publication ?

seize − 9 =