Article

Les 6 mécanismes géniaux qu’utilisent (instinctivement) les designers (et que vous devriez copier)

Par 3 avril 2019 septembre 16th, 2019 Aucun commentaire

Un designer, au-delà d’être un penseur, un rêveur (même parfois un idéaliste) est avant tout un « faiseur ». Designer tu n’es pas, si tu n’es pas déjà allé à la rencontre de ta cible, si tu n’as pas déjà prototypé ou testé ton idée… et recommencé.

Car avant tout, un designer est un éternel insatisfait.

Depuis quelques années le design thinking, la pensée design, est au cœur des discussions dans les entreprises, afin de faire de leurs équipes une puissance innovatrice.
On vous donne ici les 6 mécanismes clés pour penser comme un designer (à utiliser sans modération).

Depuis quelques années le design thinking, la pensée design, est au cœur des discussions dans les entreprises, afin de faire de leurs équipes une puissance innovatrice.
On vous donne ici les 6 mécanismes clés pour penser comme un designer (à utiliser sans modération).

Depuis quelques années le design thinking, la pensée design, est au cœur des discussions dans les entreprises, afin de faire de leurs équipes une puissance innovatrice.
On vous donne ici les 6 mécanismes clés pour penser comme un designer (à utiliser sans modération).

1/ Voir le monde comme si c’était la première fois

Tout découvrir comme si vous étiez un enfant: avec un regard neuf et critique. Vouloir savoir comment cela fonctionne, qu’est-ce que cela signifie, comment on s’en sert, pourquoi cela intéresse ou non, etc. Regardez le monde comme si c’était la première fois que vous le découvrez.

Allez voir vos clients ou utilisateurs finaux avec le même comportement. N’insinuez rien. Vérifiez par vous-même.

2/ Regarder sous un angle différent

Remettez en question ! Critiquez tout ce qui vous entoure, questionnez tout ce que vous utilisez ou croisez. Tout peut-être vu d’un nouvel œil et peut-être transformé. Une des phrases qui permet de remettre en question les choses établies : « qui a dit que… ».

3/ Cartographier

Cartographier les acteurs, les parties prenantes de votre projet pour que vous puissiez visualiser de manière rapide les différents échanges, flux, etc.

Cela vous permettra de mettre les doigts sur certains problèmes.

4/ Ne pas se mettre de barrières

Comme nous l’avons précisé au début de cet article, le designer est un idéaliste, un rêveur. Et cela se ressent en général dans ses projets : il peut partir loin, très loin, et vouloir sauver le monde à coup de grandes idées révolutionnaires. Sans aller dans cet excès, il est fortement conseillé de laisser aller ses pensées, de ne pas se dire « ce n’est pas possible », « on ne peut pas faire ça », « ça n’a jamais été fait », etc. Faites comme si tout était possible, vous n’imaginez pas le nombre de technologies ou de choses qui pourront rendre votre solution faisable et réalisable. Et si vous êtes parti trop loin, il sera plus facile de vous recadrer ensuite, plutôt que de vouloir étoffer une idée pauvre.

5/ L’analogie, l’inspiration

Être inspiré n’est pas toujours évident. La solution à la page blanche ? Feuilleter des journaux, lire des livres, des articles, regarder des images… le sentiment d’avoir de l’inspiration est en fait que le cerveau fasse des connexions entre différents éléments de domaines différents. Le fait de regarder des images diverses et variées, de lire, d’écouter des podcasts ou simplement de parler avec des personnes permet à votre cerveau de créer automatiquement des liens avec des éléments.

PS. Il y a un pas entre s’inspirer et copier.

6/ Montrer plutôt que parler

« Si ça ne se voit pas, ça n’existe pas ».

Partez du principe que si vous ne dessinez pas ou vous ne prototypez pas, votre idée n’existe pas aux yeux des autres. Vous aurez beau l’expliquer aussi longtemps que vous le voudrez, la discussion ne pourra pas être plus constructive que si vous montrez quelque chose de concret.

Adopter la pensée design ce n’est pas quelques jours par semaine, c’est une question d’entraînement et de persévérance.
Il y a des profils pour lesquels la pensée a été construite de manière extrêmement différente. C’est pour cela qu’une formation design thinking s’avère indispensable.

 

Le chemin sera laborieux et douloureux, mais le fruit n’en sera que meilleur.

Souhaites-tu commenter cette publication ?

treize − 9 =