6 ICE BREAKERS POUR BRISER LA GLACE À DISTANCE !

Depuis plusieurs années, à la French Future Academy, le format des formations Design Thinking que nous dispensons est celui du Bootcamp : 5 journées en présentiel pour entrer en empathie avec vos utilisateurs sur une problématique sociale et d’actualité, définir une problématique réelle, imaginer des solutions, prototyper votre idée et la tester ! 

Depuis bientôt 1 an, ce Bootcamp se passe en ligne, et c’est toute l’expérience du travail en équipe qui a dû être repensé ! A commencé par les Ice breakers ! Comment recréer la connexion si forte qui existe entre les participants de nos Bootcamps, dans une version en ligne ? Comment déverrouiller les premières barrières à la co-création au sein d’une équipe à distance ? 

Tandis que tout notre environnement de travail habituel est chamboulé et que la plupart de nos rencontres s’effectuent à distance, quelles techniques mettre en place pour recréer l’émulation collective du présentiel ? 

Réussir son ice breaker à distance

Depuis le début de la crise sanitaire, nous avons tous, plus ou moins dû adapter nos modèles. La notion d’équipe et de travail collectif a dû être ré-imaginée tandis que la cohésion sociale est devenue une valeur centrale à conserver pour maintenir la motivation et l’engagement des parties prenantes d’un groupe. Qu’il soit social ou professionnel. Pour autant, bon nombre d’entreprises ont continué leurs activités avec beaucoup de flexibilité, enchaînant les réunions à distance, les ateliers en visioconférences et les brainstormings virtuels !

Réaliser un Ice breaker à distance est un excellent moyen de faire connaissance et de mettre rapidement fin aux appréhensions du travail collectif éloigné. Pour autant, c’est également un excellent moyen de rendre ludique la prise en main d’un nouvel outil. En effet, à distance, il est fortement probable que vous soyez amené à embarquer vos équipes sur des outils comme Mural, Klaxoon, Beekast ou encore MIRO. Préparer un Ice breaker sur l’un de ces outils vous permettra de rendre cette prise en main agréable et efficace. 

Pour autant, vous devez veiller à ce que tout le monde suive et à ne laisser personne de côté. Le digital peut vite être discriminant et il ne faudrait pas que des frustrations se créent dès le départ. Pour cela, le facilitateur devra faire preuve de bienveillance et de patience afin d’embarquer l’intégralité du groupe avec lui. 

Ice breaker n°1 – Dessine-moi une lampe 

INFO PRATIQUES : 

– Joueurs : par équipes 2 à 4, Nombres d’équipes : 1 à 3
– Environ 15 min avec un temps de prise en main de l’outil

OBJECTIFS : 

L’objectif de cet ice breaker est de dérouiller les poignets de vos équipes, notamment avant une séance de créativité. Cet ice breaker permet également de faire sauter les premiers blocages à la créativité en poussant les participants à aller au-delà des premières représentations (symboliquement des premières idées) qui leur viennent en tête. On dit que dans un atelier d’idéation, les 5-6 premières idées sont rarement les plus disruptives. Cet ice breaker permet aux participants de se rendre compte de la puissance créative qui peut émerger si l’on pousse une idée loin et si l’on rebondit sur celles de ses coéquipiers.

CONSIGNES : 

  • Séparer le groupe en équipes de 2 à 4 personnes
  • Envoyer le lien d’un board de travail partagé sur lequel on aura préalablement tracé 16 cases par nombre d’équipes. Ces cases devront être suffisamment grandes (ou le zoom possible) pour que les participants puissent tracer ou dessiner à l’intérieur. (Cf l’image ci-dessus)

Préférez un outil comme AWWapp, ou MIRO qui vous donnera la possibilité de préparer vos boards à l’avance et d’inviter vos collaborateurs à participer. 

  • Lancez le challenge au sein de chaque sous-groupe : « représenter une lampe de 16 façons différentes » dans les cases tracées sur le board partagé. 
  • Les participants d’un maximum de 5 minutes
  • Ils ne doivent pas tous dessiner en même temps dans les cases, afin de ne pas faire plusieurs fois le même dessin et d’avoir la possibilité de s’inspirer des dessins précédents et/ou de rebondir dessus pour proposer une version améliorée ou au contraire totalement inverse aux lampes précédentes.
  • À la fin des 5 minutes, chacun prend la parole pour décrire les dessins qu’ils ont produits. 
  • Partez des dessins pour démontrer l’efficacité du “rebond sur idées” et de la puissance créative d’un travail en équipe. 

PRÉPARATION REQUISE :

Vous devrez choisir un outil de travail à distance sur lequel il est possible de dessiner (un outil “dessin au crayon” doit être disponible sur le board de travail à distance).
Sur ce board vous préparerez 16 cases par nombres d’équipes participant à cet Ice breaker. Bien sûr, les groupes de 16 cases devront être légèrement espacées et titrées (“Équipe 1”, “  2”, …) afin que les équipes puissent se positionner sur l’un des groupes de cases sans problème. 

Une fois votre board réalisé, vous proposerez à vos participants de se retrouver sur une visioconférence. Vous n’aurez qu’à envoyer le lien du board sur le chat de la visioconférence. N’oubliez pas que pour réaliser cet exercice, les équipes doivent être en mesure de discuter.

Ice breaker n°2 – Une lettre, une inspiration 

INFO PRATIQUES : 

– Joueurs : de 5 à 25
– Environ 15 min avec un temps de prise en main de l’outil

OBJECTIFS : 

Il s’agit d’un jeu stimulant qui implique les participants et les challenges sur un thème en lien avec la séance qui va suivre. Aussi, cet exercice permet de bien prendre en main l’outil de travail de groupe à distance (tels que MIRO ou MURAL), cela peut être intéressant pour des groupes qui seront amenés à réutiliser ces outils par la suite.

CONSIGNES : 

  • Séparer le groupe en équipes (idéalement 2 équipes) 
  • Envoyer le lien d’un board de travail partagé sur lequel il aura été placé préalablement une quinzaine de post its sur lesquels se trouve une lettre de l’alphabet (cf image ci-dessus)
  • Chaque équipe se positionnera devant son paquet de post its 
  • En un temps court de 4 minutes, Les équipes devront associer le maximum de lettres à un mot en lien avec le thème de la rencontre.
  • À la fin des 4 minutes, l’équipe gagnante sera l’équipe qui aura réussi à associer le plus de lettre à un mot
  • Pour compter les points faites ainsi : 2 points par post its dont le mot a été uniquement trouvé par une équipe, 1 point si le mot est commun aux deux équipes, 0 point si aucun mot n’a été associé à une lettre ou si le mot n’a aucun lien avec le thème de la rencontre 

VARIANTE POSSIBLE :

En présentiel ou en distanciel par visioconférence : 

Distribuez (ou donnez oralement) aux participants une lettre.
Laissez une à deux minutes de réflexion à chacun afin qu’ils associent tous un mot en lien avec le thème de la réunion à la lettre qui lui a été attribuée. Ensuite, demandez oralement aux participants de partager leurs mots et ouvrez le débat sur les réponses apportées

Ice breaker n°3 – Devine mon anecdote 

INFO PRATIQUES : 

– Joueurs : de 3 à 8
– Environ 15 à 20 min avec un temps de prise en main de l’outil

OBJECTIFS : 

Briser la glace, mieux découvrir ses équipes, offrir des sujets de conversation et détendre l’atmosphère en donnant la possibilité aux membres de l’équipe de parler d’un sujet qui les concernent. Cet ice breaker peut s’avérer être très riche en échanges.

CONSIGNES : 

Le facilitateur devra préparer en amont cet ice breaker. Pour cela, il devra contacter les participants pour leur demander de partager avec lui quelques anecdotes (2 ou 3 au choix) sur eux. L’idéal étant que ses anecdotes soient les plus inhabituelles possibles afin de susciter l’engagement au moment de la recherche des secrets. 

Par exemple : “Je me suis mariée avec le dentiste qui m’a retiré ma première carie”

“J’ai nagé avec les requins” “J’ai fait de la télé-réalité » …

Une fois les anecdotes récupérées, il pourra utiliser le tableau de classement partagé (Trello) et créer un tableau pour cet icebreaker. 

La construction de ce tableau pourra être très simple : une première colonne sous laquelle vous glisserez les cartes anecdotes, puis une colonne par prénom. Les participants pourront alors venir piocher les cartes anecdotes et les mettre dans la colonne du prénom de la personne à qui ils pensent que l’anecdote appartient.

VARIANTE POSSIBLE :

  • Envoyer le lien du tableau partagé aux participants
  • Chaque participant devra choisir une anecdote (qui n’est pas la sienne) et essayé de deviner à qui elle appartient
  • Une fois qu’il a fait son choix, il fera glisser sa carte anecdote dans la colonne de la personne concernée. 
  • Lorsque tout le monde pense avoir trouvé la personne correspondante à l’anecdote, les participants lisent à voix haute le contenu de la colonne correspondant à leur prénom 
  • Ils déclarent alors si oui ou non ils sont démasqués. C’est à ce moment-là qu’il pourra révéler son anecdote et raconter l’histoire qui l’entoure. 

Cela permet d’encourager les discussions et de créer les premiers liens entre participants. 

Outils FFA

Tous les outils Design Thinking dont tu auras besoin !

DÉCOUVRIR

Ice breaker n°4 – Une image vaut mille mots

INFO PRATIQUES : 

– Joueurs : de 5 à 25
– Environ 15 min avec un temps de prise en main de l’outil

OBJECTIFS : 

Un peu comme l’utilisation des lettres de l’alphabet, l’utilisation d’images permet de partager un ressenti ou de purger les aprioris et/ou émotion avant de commencer un atelier. L’utilisation d’images peut être puissante pour cerner l’état d’esprit dans lequel se trouve vos participants et ainsi adapter l’atelier et/ou enclencher une discussion intéressante. Les images permettent également de délier les langues et de partager des ressentis plus facilement. C’est un fabuleux outil de communication. 

CONSIGNES : 

  • L’animateur va poser une question aux participants afin de sonder l’humeur générale.
  • Cette question peut être “Dans quel état d’esprit vous trouvez-vous actuellement ?” “Quelles sont vos attentes pour cette rencontre ?”. 
  • L’animateur va ensuite demander aux participants de ne pas répondre à l’oral mais plutôt de choisir une image parmi celles proposées sur l’outil de travail partagé, qui correspondrait au mieux à leurs sentiments
  • Une fois que tout le monde a fait son choix, les participants peuvent présenter leur image et ainsi expliquer leurs choix. 

Pour réaliser cet Ice breaker, vous pouvez utiliser des outils de type « tableau blanc » tels que Miro, Jamsboard, Mural ou encore plus simplement, partager une slide powerpoint que vous aurez réalisée en amont. 

Pour cet exemple nous avons utilisé l’outil Beekast

Ice breaker n°5 – Défions-nous !

INFO PRATIQUES : 

– Joueurs : de 5 à 25
– Durée moyenne : 10 min 

OBJECTIFS : 

Proposer une activité amusante et challengeante en équipe, tout en introduisant la notion de compétition entre équipes et de cohésion au sein des équipes.

CONSIGNES : 

La préparation de cet Icebreaker peut être un peu longue mais il a l’avantage d’être réutilisable à l’infini. L’animateur pourra ainsi proposer aux équipes de participer individuellement à un quiz et de compter les points récoltés au total par chaque personne d’une même équipe. Le quiz peut tout à fait reposer sur un thème général comme sur un thème en lien avec la thématique de l’atelier. Pour mettre en place ce genre de quizz, il existe de nombreux outils mais Kahoot reste notre favori de tous les temps ! 

Ice breaker n°5 – Classez-vous

INFO PRATIQUES : 

– Joueurs : de 5 à l’infini
– Durée moyenne : 10 min 

OBJECTIFS : 

Il s’agit d’un ice breaker qui pousse à la communication et à l’écoute tout en introduisant une bonne dynamique de groupe et en proposant aux équipes de prendre en main les fonctionnalités de base d’un outil de travail à distance.

CONSIGNES : 

Cette Icebreaker devient intéressant à mesure que le nombre de participants augmente, il n’y a donc pas de limite en termes de nombre de joueurs !

  • Envoyer le lien d’un board de travail partagé sur lequel il aura simplement préalablement placé des post-its sur lequel il aura écrit le nom de chaque participant (cf image ci-dessus)
  • Une fois sur le board partagé, chacun des participants pourra se saisir du post it sur lequel est écrit son prénom.
  • À ce moment, le facilitateur demandera à l’équipe : “Placez vos post-its en ligne par ordre croissant de gauche à droite en fonction de votre jour d’anniversaire” ou encore “en fonction de la distance qui vous sépare actuellement de Paris”. 
  • Laissez 2 minutes (le temps doit être très court) à l’équipe pour réaliser ce challenge

Cet exercice va ainsi forcer la communication et l’écoute entre les participants ! Vous verrez qu’il n’est pas si facile de se positionner rapidement ! Cet icebreaker se transforme rapidement en un chahut qu’il faut être capable de maîtriser afin de trouver un équilibre entre écoute et communication ! 

À vous d’imaginer les demandes les plus originales ou celles qui peuvent avoir un lien avec le contexte de la réunion.

 

Vous pouvez aussi retrouver notre guide sur la définition des icebreakers.

ENVIE D’ENCORE PLUS D’OUTILS ?

POUR AVOIR LA PANOPLIE COMPLÈTE DES OUTILS CLÉS POUR UTILISER LE DESIGN THINKING DANS TOUS VOS PROJETS !
kits outils desgin thinking

DEVENEZ AMBASSADEUR DU DESIGN THINKING.

Envie de vous former à une nouvelle méthode d’innovation ? Besoin de créer des solutions utiles pour vos utilisateurs ?

Le Design Thinking est la méthode inspirée de la manière de pensée des designers pour concevoir des solutions utiles pour les clients et les utilisateurs.