ArticleProblématisation

Les 4 outils incontournables pour définir votre problème (phase de problématisation)

Par 1 décembre 2019 décembre 3rd, 2019 Aucun commentaire

La phase de problématisation, c’est quoi ?

Alors ça y est, vous avez mené à bien votre première phase de design thinking, en appliquant la bonne méthode, avec la recherche utilisateur. Vous avez pu identifier les besoins, les motivations, les craintes, les freins, les émotions et les attentes de vos utilisateurs et des parties prenantes à votre sujet. Il est temps d’analyser et de mettre de l’ordre dans vos insights récoltées lors de la phase d’empathie. La définition est une étape complexe car elle implique beaucoup d’analyse et de discussions avec les membres de votre équipe pluridisciplinaire pour déterminer le réel problème qui se cache derrière votre sujet. Phase clé du processus, cette étape n’est pas à prendre à la légère car si elle est mal exploitée, c’est jusqu’au test-utilisateur qu’on se dirigera avec comme base, un problème mal compris, mal cadré et du coup mal défini. Les solutions en seront peut-être brillantes mais en revanche, elles ne répondront pas au réel problème de votre cible, que vous n’aurez alors pas identifié !

Design_thinking_definition_double_diamand_prob

Alors que devons-nous faire ? Déjà, il faut avoir en tête l’objectif : formuler le bon problème à résoudre. Ensuite, il faut savoir que c’est lors de cette seconde phase de la pensée design, que nous allons redéfinir, peut-être plusieurs fois, le problème initial. Il faudra ainsi regrouper vos découvertes et les convertir en une phrase, une question cohérente représentative du problème identifié.

Synthétiser, cibler et converger. Voilà les trois mots d’ordre pour cette étape qui implique de l’organisation, de l’analyse et un tri des informations récoltées pour ensuite, mettre au point une problématique qui réponde à certains critères ! Jetons-y un œil.

Les 3 critères de l'énoncé du problème :

CENTRÉ HUMAIN
Restez focus sur votre cible ! Ne pas inclure de facteurs technologiques par exemple pour ne pas biaiser vos futures solutions.

RÉPOND À UN BESOIN
Le problème répond toujours à un besoin. À ne jamais négliger ni à omettre dans l'énoncé. Pas de besoin, pas de problème.

OUVERT À LA CRÉATIVITÉ
Le problème ne doit être ni trop étroit (détails sur la méthode) ni trop large afin d’optimiser les possibilités lors de la phase d'idéation.

Comment on s’y prend ? Comment ne pas se tromper et être tous d’accord sur le problème que vous voudrez résoudre ? Le design thinking implique de nombreux outils créés dans le but de vous aider dans votre démarche centrée utilisateur. On vous a donc préparé une nouvelle playlist d’outils, celle que l’on utilise lors de nos formations au design thinking, d’ailleurs. Des outils et exercices qui vous permettront de synthétiser et de trier toutes les infos que vous aurez reçu lors de vos interviews et entretiens utilisateurs. Décomposer, explorer et décortiquer les problèmes complexes émis sur le terrain : voilà le vrai challenge. Car vous aurez plusieurs acteurs, plusieurs points de vue et par conséquent plusieurs réalités.

Nos outils téléchargeables gratuitement te serviront à y voir plus clair et à pouvoir converger pour avancer sereinement vers le second diamant du design thinking : le phase d’idéation.

Pour faire bouger les lignes -
DESSINE-MOI TON PROBLÈME

Après la phase d’empathie et les données que vous aurez accumulées, il est parfois facile de s’y perdre et d’y voir flou. Cet outil est un bon moyen pour se remettre dans le droit chemin et vérifier qu’on a bien saisi la situation. En dessinant le problème, vous pourrez voir la situation d’une nouvelle manière. Un nouvel angle pour une meilleure compréhension des infos du terrain. Alors, votre cible a besoin de… ? Et pour quelle raison … ? Souvenez-vous, il faut se mettre à sa place !

TÉLÉCHARGER L'OUTIL GRATUITEMENT
Pour faire apparaître des besoins -
LES POINTS D'IRRITATION

Outil FFA qui une fois de plus va vous aider à synthétiser et ainsi à y voir plus clair parmi les nombreuses données issues de la première étape design thinking ; les points d’irritation sont là pour mettre le doigt où ça fait mal ! *joke* En faisant le point sur ce qui vous a marqué lors de vos rencontres utilisateurs, avec les anecdotes découvertes ainsi que les points de douleur perçus, vous verrez que certains besoins se révèleront et seront plus faciles à énumérer. On vous laisse essayer. En équipe bien sûr. Toujours en équipe.

TÉLÉCHARGER L'OUTIL GRATUITEMENT
Pour formuler - LA MÉTHODE DU CPO

Le clou du spectacle. Vous avez réussi à synthétiser, classer, ordonner, prioriser vos découvertes et les besoins de vos utilisateurs. Il est donc temps de formuler le problème final. Mais comment s’y prendre ? La technique est simple mais terriblement efficace. Remplissez dûment la phrase suivante en vous basant sur votre travail fait en amont et vos tracas s’en iront !
« Comment pourrait-on (verbe), pour (qui ?), dans le but de (changer quelque chose) ? ». Pas évident de combler les blancs ? C'est qu'il vous reste du travail ! La phase d’idéation attendra.

N’oubliez pas, la définition/problématisation est une étape à ne pas négliger ! D’autres outils de problématisation sont disponibles dans notre ressourcerie. Il est à présent temps de passer à l’étape de l’idéation au cours de laquelle les idées vont fuser et les solutions prendre forme. Sa playlist d’outils est également disponible !

La French Future Academy vous forme au design thinking en 5 jours avec un bootcamp où pratique, créativité, travail d’équipe et le dépassement de soi prennent sens. Nous ne sommes pas responsables des projets fous que vous allez réaliser.

Souhaites-tu commenter cette publication ?

3 × 1 =